Publié le 20 décembre 2017 par Daniel Boeri dans la rubrique Éditos, Monaco, Politique - 5 973 vues

Formation fonction publique-Séance publique du 19 décembre 2017- Budget Primitif 2018

Suivre, ou poursuivre ?

Une fois de plus, me voilà à intervenir sur la formation de la Fonction Publique.
Je dois dire qu’à force, j’ai épuisé mes formules de latin !

Quatre pour mille de la masse salariale ! Le poids de la formation pour le Gouvernement, qui se targue d’offrir les moyens à une administration
– Moderne
– Adaptée aux besoins des résidents

Notamment grâce au schéma directeur informatique.
Je ne remets aucunement ce choix en cause, l’administration doit se doter des derniers outils en la matière.

Il n’est d’ailleurs que temps !

Pourtant, une fois de plus, le Gouvernement oublie la formation.
Comme je l’ai dit pour les investissements, on ne tient absolument aucun compte des résultats à atteindre.
On se contente de travailler sur les moyens, mais pas sur les systèmes !

Et vous connaissez la formule qui fait florilège ailleurs : « et en même temps… »
Un investissement sans formation, ce n’est pas un investissement ; c’est une simple dépense.
Et du temps, encore du temps, pour qu’il fonctionne !

Vouloir d’une administration moderne, louable intention ! Mais pour cela, le Gouvernement doit se doter aussi d’une nouvelle vision :
– management,
– résultats à atteindre,

et non seules tâches à exécuter et les processus

Qui plus est, la formation, je le redis, est la voie de la reconnaissance des fonctionnaires et des agents publics.
Une condition pour être satisfait dans son travail, véritable antichambre du développement personnel !
Elle permet à la fois d’être fier de soi-même et avoir le sentiment d’appartenir au grand corps qu’est la Fonction publique au service du pays.

C’est une clef pour apprendre, se réinventer, s’adapter en permanence, s’ouvrir aux autres !

Je terminerai en disant qu’investir dans la formation, c’est conjuguer au présent mais aussi au futur le développement des hommes et des femmes et le souci des résultats.

Pour le moment, le Gouvernement semble ne se soucier ni de l’un, ni de l’autre !
Le logiciel y pourvoira ! Lentement, lentement…c’est un leurre, tout simplement !

Daniel Boeri


Laisser un commentaire