Édito du 28 Novembre 2021 – Acquisition de la Nationalité Monégasque après 20 ans de mariage

Mis à jour le 06/12/2021 | Publié le 28/11/2021 | Économie et social, Éditos, International, Monaco, News, Politique

Mon intervention au cours de la séance publique du 24 Novembre 2021

Horizon 20 ans ! Quelle aubaine !

Moi qui réclame plus de vision lointaine et plus d’hypothèses sur le futur, je suis servi ce soir !

Ouvrir les yeux vers l’avenir, c’est ouvrir son cœur à l’histoire de son bonheur.

Horizon 20 ans disais-je : passer de 10 à 20 ans pour acquérir la nationalité monégasque par mariage, c’est un grand pas ce soir vers l’avenir, d’autant plus qu’il s’agit de notre culture, mais aussi de défense de notre modèle social.

Notre rapporteur a souligné les tenants et les aboutissants des conséquences de ce nouvel horizon et de son impact sur notre modèle social.

Aussi, le projet soumis à notre Assemblée constitue un moment important, d’autant qu’on ne peut négliger que cet horizon sera semé d’embûches.

Plus encore, et nous le savons tous, notre modèle social, si magnifique soit-il, dépend également des autres.

Alors ce soir, je revis avec une certaine mélancolie et un peu de plaisir je dois le dire, mon vote « non », il y a quelques années, au projet d’extension en mer tel qu’il se présente aujourd’hui !

Oui, cette extension est absolument nécessaire et je parle au présent ; toutefois, elle laisse les Monégasques sur le bord de la route.

Non, j’exagère : un sous-sol pour le Grimaldi forum et un mur de promenade pour protéger les nouveaux venus de la vue des Monégasques !

Porter l‘acquisition de la nationalité par mariage à 20 ans tient compte in fine des conséquences de ce choix d’alors 

Qui plus est, il fait apparaître, soudain, comment le manque de vision d’alors peut être préjudiciable aujourd’hui, sociologiquement évidemment.

Certes, on ne peut revenir en arrière mais, j’aurai l’occasion d’y revenir, ce projet de loi envisage, dès maintenant, le futur ; c’est une très bonne chose qu’il conviendrait d’étendre à tous les domaines.

Pour conclure je voudrais rappeler un proverbe Malgache :

« L’argent, c’est comme un visiteur … Il vient le soir… et repart le matin ».

 Attention donc à la pérennité de notre modèle, qui ne peut s’envisager qu’en anticipant bien à l’avance l’avenir. 

Évidemment, je voterai en faveur du présent projet de loi.

Daniel BOERI

Articles récents

Share This

Partager cet article

Partager cet article avec votre réseau