Publié le 13 octobre 2017 par Daniel Boeri dans la rubrique Éditos, International, Monaco, Politique - 12 952 vues

Quelques propos sur l’Europe- 13 octobre 2017

Il semblerait que quelques compatriotes aient mal interprété mes propos sur l’Europe; je tiens donc à les préciser.

Je suis un Européen historique, c’est vrai, sans doute est-ce dû à mon âge.
Ayant dit cela, l’Europe, – la fonction créé l’organe – sous couvert d’uniformisation, cherche à gommer les identités des Etats-membres.

Je le dis clairement:

L’Europe ne peut sacrifier l’identité monégasque et nos priorités nationales !
Elles seront conservées.

Il me faut rappeler ici la célèbre théorie des climats de Montesquieu, qui nous dicte la voie depuis très longtemps.

« Les lois positives doivent être relatives aux physiques du pays, aux climats glacé, brûlant ou tempéré, à la qualité du terrain, à sa situation et à sa grandeur.
Elles doivent se rapporter au degré de liberté que la Constitution peut souffrir, à la religion des habitants, à leur inclinaison, à leur richesse, à leur nombre, à leur commerce, à leur mœurs »

Il serait d’ailleurs paradoxal, qu’au moment où les régions « bousculent » le pouvoir central de Bruxelles et le Brexit, nous risquions de choisir un chemin inverse.

Le modèle, c’est nous !

Daniel Boeri


Laisser un commentaire